Le blues du blogueur (1ère partie)

Je me voyais déjà en train de partager avec vous mes aventures dans la blogosphère, mais voilà…

La solitude du blogueur débutant

Desert Ripple II by Eloren

Desert Ripple II by Eloren | Deviant'Art

Un blogueur, surtout débutant, se sent souvent bien seul devant son écran. Sans doute les blogueurs connus sont-ils rassurés par leurs statistiques de visites et de lecture, les liens et les « pings » vers leurs  articles, et par les commentaires laissés par leurs visiteurs, qu’ils ont d’ailleurs parfois l’occasion de rencontrer « IRL ».

Mais pour le blogueur débutant, avant la célébrité, c’est la traversée du désert, l’angoisse devant Google Analytics. Suis-je lu ? Suis-je compris ?
Mais pourquoi ne laissent-ils pas de commentaires ? Surtout quand vous avez avant ingurgité les bons conseils des blogueurs pros et autres gourous du marketing Internet, qui vous promettent la réussite fulgurante de votre blog, et de gagner plein d’argent…

Alors quand un événement aussi inattendu que désagréable survient… c’est la chute de moral !

Comment j’ai attrapé le blues du blogueur

Un blogueur débutant se dit qu’il va inonder le monde de vérités. Il se voit en pourfendeur des vilains et autres margoulins, en défenseur de la veuve et de l’orphelin (là j’exagère peut-être un peu ;-)). Du moins, c’est comme ça que j’envisageais la chose…

J’ai donc écrit un article sur les arnaques dont sont victimes les créateurs d’entreprise : Créateurs d’entreprise : méfiez-vous des publicités déguisées, et cultivez l’honnêteté dans votre Relation Client  (notez que le lien pointe maintenant vers la version modifiée de mon article). Je n’étais pas peu fier !

Quelques semaines plus tard, je reçois… un courrier recommande avec AR, de l’avocate d’une des entreprises citées dans mon billet. Le courrier me met en demeure de modifier mon article sous 7 jours, et d’en retirer les propos soi-disant dénigrants à l’encontre de ladite société. J’ai du coup écrit un second article, décryptant notamment l’offre de cette société que j’avais offensée : Répertoire des Sociétés et des Indépendants (RSI), ar… gh!

Conclusion

Bon, finalement, j’ai des lecteurs, mais je ne m’attendais pas à ce type de retour. Et voilà comment j’ai attrapé le blues du blogueur. Alors je me soigne… en écrivant des articles sur ma mésaventure ; qu’est-ce qu’un blogueur pourrait faire d’autre ? Et j’ai intitulé celui-ci « première partie », parce que je pense que ce premier coup de blues ne sera pas le dernier…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s